Samedi 10 octobre à 20h30

A l’Eglise Protestante Unie

1 route du grand pont 78110 le Vésinet

Bon anniversaire Monsieur Beethoven

(Bonn 1870 – Vienne 1827)

Qui n’a entendu parler des trois manières de Beethoven ? En 1802, déjà Napoléon perçait sous Bonaparte, Beethoven écrit la sonate « le printemps », un an avant l’Eroïca. La sonate pour violoncelle et piano de l’opus 69 est écrite la même année que la cinquième et la sixième symphonie. Mécontent de son mécène, le prince Lichnowski trop conciliant avec les troupes d’occupation française, Beethoven lui écrit : « Des princes, il y en a eu et il y en aura encore des milliers. Il n’y a qu’un Beethoven ». Le trio pour violon, violoncelle et piano est écrit en 1811, année des septième et huitième symphonie, l’apogée de l’empire Napoléonien ; mais la « victoire de Wellington » (1813) approche et la surdité de Beethoven progresse.


LE PROGRAMME

Sonate pour violon et piano op.24 N°5 en fa majeur
Le printemps ( 1801)
-Allegro
-Adagio molto espressivo
-Allegro molto
-Allegro ma non troppo

 Sonate pour violoncelle et piano op.69 N° 3 en la majeur
(1807)
-Allegro ma non tanto
-Allegro molto
-Adagio cantabile
-Allegro vivace

Trio Pour piano, violon et violoncelle N°7, op.97  en sib majeur
L’Archiduc
(1811)
-Allegro moderato
-Scherzo Allegro
-Andante cantabile
-Allegro moderato


LES ARTISTES

Vadim Tchijik

Fabrice Loyal

Armine Varvarian

« »