Vendredi 13 octobre à 20h30

En l’église Sainte-Marguerite

 

MUSIQUES DE LA GRANDE GUERRE

Comme tous les ans, le premier jour du festival sera consacré à la musique française, cette année du début du XXe siècle.

Avec Satie, Honegger et Ravel le programme s’éloigne un peu de la belle époque pour une période plus « contemporaine ».

L’œuvre et la pensée de Maurice Denis, mises en parallèle avec son goût pour la musique, sont confrontées à l’œuvre et à l’esthétique des musiciens qui ont vécu la grande guerre.

Satie : Les 3 gnossiennes

Les trois gnossiennes sont au programme non seulement des pianistes amateurs mais aussi des plus grands interprètes, qui peuvent montrer leur précision et leur délicatesse. Mozart n’aurait certainement pas dit « trop de notes ».

Ravel : La Valse

Poème chorégraphique dédié à son égérie Misia Sert, pianiste, « reine de Paris » et amie de Coco Chanel.

Honegger : Sonate pour violon et violoncelle de

Membre du groupe des Six avec Darius Milhaud et Georges Auric, Honegger  n’a pas, dit-il lui-même, le goût de la foire ou du music-hall ; l’architecture rigoureuse de cette sonate illustre cette esthétique.

Ravel : Trio pour violon, violoncelle et piano

La pièce est composée en 1915 alors que Ravel est, à force de démarches, engagé volontaire. Il a alors le courage d’écrire en 1916 : peu m’importe que Schoenberg soit de nationalité autrichienne. Le trio porte la marque de cette générosité.

 


LE PROGRAMME

Concert de musique de chambre
PREMIÈRE PARTIE SECONDE PARTIE
Satie
Les Gnossiennes N°1, 2, 3

Ravel
La valse

Honegger
Sonate pour violon et violoncelle

pause Ravel
Trio pour piano, violon et violoncelle
Vadim Tchijik, violon
Fabrice Loyal,
violoncelles
 
Avec la participation de
Blandine Waldmann, piano

LES ARTISTES

Vadim Tchijik

Fabrice Loyal-sm

Fabrice Loyal

Blandine Waldmann

 

»