Samedi 14 octobre à 20h30

En l’église Sainte-Marguerite

 

« La nuit du piano »

Pièces brèves Michel Benhaïem , piano

La brièveté en musique : tout dire en un instant, à l’instant.

Le « grand » Beethoven (Symphonies, Sonates…) est pourtant le précurseur du genre de la pièce brève pour piano, un genre qui deviendra central chez de nombreux  compositeurs : parmi eux, Chopin, Debussy, Schoenberg.

Pourquoi cette évolution ? Pourquoi ce désir de faire bref ?

A ces questions, c’est la musique elle-même qui répondra, et chaque pièce le fera différemment, avec sa beauté propre. Mais sans doute percevra-t-on, dans ces musiques de l’instant, la présence d’un autre  temps musical, un temps marqué par le sentiment d’improvisation, par la liberté de ton et de discours, et par la concentration sur l’essentiel.

Chopin Olga Kirpicheva

Les trois valses sont aussi des pièces brèves. D’ailleurs la valse N°1 s’appelle valse « minute ». Et même en 2 minutes, la virtuosité est étourdissante.  La  2e sonate de Chopin est au contraire  un voyage dans l’éternité  notamment avec sa célèbre marche funèbres du 3e mouvement.


LE PROGRAMME

PREMIÈRE PARTIE   SECONDE PARTIE
Beethoven
Deux Bagatelles : op.119 n°10,
op.126 n° 5
Six Bagatelles op.126
 
Debussy
Préludes (Livre 1)
Minstrels
La fille aux cheveux de lin
Ce qu’a vu le vent d’Ouest
 
Bartok
6 Danses roumaines

pause

Chopin

« Fantaisie » op.49 en fa mineur

Trois valses:

« Valse minute » op.64 no.1 en Re bémol  majeur
« Valse »  op.64 no.2 en do diese mineur
« Grande valse brillante » op.18 en Mi bémol majeur

« Sonate » no.2 op.35 en Si bémol mineur

Michel Benhaïem,
piano

 

Olga Kirpicheva,
piano


LES ARTISTES

Michel Benhaiem

Olga Kirpicheva

« »